Présentation de ma candidature comme commissaire à la Commission des études de l’UQAM

Bonjour, je m’appelle Christophe Hohlweg et je suis professeur au Département de mathématiques depuis juin 2007. Je suis aussi directeur du Centre institutionnel de recherche LaCIM, un laboratoire de recherche international en combinatoire et informatique mathématique, depuis septembre 2016.

La Commission des études est, pour moi, le lieu de concertation, d’organisation et d’orientation de la vie académique de notre université. Que ce soit pour des questions d’enseignement, de recherche et création ou encore de services à la collectivité, les membres de la Commission se doivent d’avoir à cœur le bien de l’ensemble de la communauté universitaire et de ses unités de base. La Commission des études est aussi l’un des rares endroits restants de concertation collégiale entre nos facultés. Elle est un reflet de notre diversité académique, ce qui va au-delà des simples catégories disciplinaires, et je crois sincèrement que c’est cette diversité qui permet de mieux soutenir et bonifier tous les aspects de notre mission.

C’est pour défendre cette idée de la Commission des études que je me présente devant vous pour le poste de commissaire. Mon parcours académique m’y a aussi préparé. Outre mes implications en recherche, du local à l’international, subventionnées par le CRSNG, je me suis impliqué sans relâche dans les services à la collectivité depuis mon entrée à l’UQAM. J’ai activement participé à divers comités départementaux et facultaires, tels que le comité exécutif départemental, ainsi que les comités de la recherche et des études facultaires. J’ai aussi été directeur des programmes de premier cycle en mathématiques et statistique de 2010 à 2013. Pendant ce mandat, j’ai piloté une évaluation et une réforme profonde des trois concentrations du baccalauréat en mathématiques. J’ai aussi coordonné la création de 2 majeures, dont l’arrimage à des mineures et certificats m’a amené à collaborer avec des unités de programme et départements d’autres facultés. J’ai poursuivi cette collaboration extra-facultaire comme représentant de la Faculté des sciences sur le conseil exécutif du SPUQ pendant 2 ans. Mon engagement ne s’arrête pas aux murs de notre université : par exemple, je coordonne présentement la réponse de l’UQAM à la consultation du Ministère de l’Éducation qui porte sur un projet de réforme du DEC en sciences de la nature. Toutes ces expériences m’ont permis d’apprécier la diversité des pratiques académiques, que ce soit à la Faculté des sciences, dans d’autres facultés, mais aussi en dehors des murs de l’UQAM, et je suis certain qu’elles me serviront en tant que commissaire.

Dans le cadre de ce mandat, je compte m’investir pour que les programmes, les départements et les unités de recherche et création soient pleinement supportés et encouragés dans leurs projets, et ce, en toute équité. C’est avec enthousiasme que j’envisage la collaboration avec tous les autres membres de la Commission des études. C’est pourquoi j’espère que vous m’accorderez votre confiance. Je vous remercie de votre attention.

[NDR : j’ai été élu commissaire pour 3 ans fin avril 2018]